page title icon PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

La protection de l’environnement reste et demeure une préoccupation pour les différents Etats aussi bien en Afrique que dans le reste du monde, compte tenu de nombreux dégâts enregistrés sur la totalité de ce qui nous entoure, dans ce sens que plusieurs milliers d’hectares de forêts disparaissent tous les ans et compte tenu de ce fait, la Médecine Traditionnelle disparaitra concomitamment et, il demeure constant aujourd’hui que l’obligation de protéger ledit environnement incombe aux Etats et aussi bien qu’à la Société Civile.

La protection de l’environnement pour la promotion, la valorisation et la pérennisation de la culture médicinale traditionnelle est aujourd’hui plus que jamais à rude épreuve, dans la mesure ou remettre au goût du jour les pratiques des peuples autochtones sur les questions des différents savoirs qu’ils détiennent et entretiennent tant bien que mal dans un monde quasi industriel est un défi. Cette constance est le fil conducteur des actions de terrain de l’ARAM, à mettre en place des activités marquantes sur plusieurs points en l’occurrence le reboisement des essences forestières en voie de disparition et la sensibilisation des populations sur les valeurs de la préservation de l’environnement entre autres. Le caractère philanthropique de l’Association pour la Recherche en Anthropologie de Médecine Traditionnelle (ARAM), qui se mesure avec beaucoup d’optimisme ne rends pas la tache facile à notre association à travers ses différentes mises en ouvres.

Valoriser les savoirs thérapeutiques endogènes qui déambulent aujourd’hui encore entre les préjugés, de son caractère inculte selon les prélats et sa valeur incertaine selon le commun des mortels… est une tache ardue dans ce sens que moderniser ladite médecine traditionnelle est une option que plusieurs entreprennent pour dire d’elle qu’elle devrait pouvoir se considérer comme médecine à travers ce qu’elle devra offrir à la science de ce qu’elle a de meilleur. L’idée que cela véhicule signifie que la médecine traditionnelle se réfugie dans un cadre programmé des prestataires de la médecine moderne et des prélats pour accompagner ladite médecine à s’autodétruire. Cette autodestruction de la médecine traditionnelle se consomme de l’incompréhension des plantes par les uns en générale et des autres, sur la connaissance des plantes médicinales en particulier.

Les conséquences de cette promenade des savoirs thérapeutiques par ci et par là se convergent finalement sur la disparition des savoirs et, nous retenons que la disparition de ces connaissances se focalisent sur la mise en place des savoirs musicaux et dans une mesure beaucoup plus grande la danse, dans les sociétés d’Afrique d’aujourd’hui. Les travaux salvateurs de l’ARAM à faire comprendre le bien fondé de la culture médicinale camerounaise sont une pavé jetée dans la marre pour attirer l’attention des populations à plus de discernement afin de comprendre ce qu’est véritablement cette science séculaire qui disparait au détriment d’une médecine moderne qui sera toujours à la recherche du nouveau médicament à elle offerte par la médecine traditionnelle que l’on ne reconnait pourtant pas.

La mobilisation de tous pour une santé recentrée vers les patients à travers les plantes médicinales est primordiale. Se mobiliser et mettre en marche ce mécanisme profitable pour la valorisation des savoirs endogènes en général, connaissances qui sont l’ombre d’elles même aujourd’hui, pour définitivement se connecter à la culture médicinale qu’est la MEDECINE TRADITIONNELLE ET SAVOIRS THERAPEUTIQUES ENDOGENES, titre de cet opus que monsieur KAÑAA, Président de l’ARAM a utilisé comme argument pour publier aux Éditions l’Harmattan en novembre 2018 un livre exceptionnel de remodelage de conscience sur la médecine traditionnelle en particulier.

L’ouvrage se caractérise par une projection débordante entre la pérennisation de la matière première animale et végétale rentrant dans la fabrication des remèdes traditionnels et les pratiques médicinales ancestrales entre autres. Ce livre recrée l’ambiance authentique de la médecine traditionnelle temporelle mais aussi spirituelle qui apporte aux patients des résultats toujours plus satisfaisants. Afin de muter les consciences et que ces dernières ne continuent point à qualifier les « rites » traditionnelles comme des actions barbares sans toutefois oublier que ces actions peuvent se confondre

Leave a Comment

Faire un don

 

Souhaitez-vous nous soutenir ?    Utilisez une des méthodes suivantes pour envoyez vos dons:                        MTN MOBILE MONEY: 650639664  ORANGE MONEY: 694446372      TRANSFERT INTERNATIONAL: KANAA AMOS ROGER

VIREMENT BANCAIRE:                        Code SWIFT: CCEICMCX                    Code banque: 10005                                    Code guichet: 00026                                N• de compte: 03053651001                Clé: 65                                                        IBAN:CM21 10005 00026 03053651001 -65                                                        Intitulé: ASSOCIATION POUR LA RECHERCHE EN ANTHROPOLOGIE DE MÉDECINE