page title icon 29ème ÉDITION INTERNATIONALE DE LA BIODIVERSITÉ AU CAMEROUN

(30 mai 2022)

En date du 30 mai 2022, a eu lieu la commémoration de la Journée Internationale de la diversité biologique au Cameroun sous la houlette du Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED) au Palais des congrès de Yaoundé. Le thème de cette 29 ème édition était le suivant : « Bâtir un avenir collectif pour toute vie sur terre », thème adopté le 13 octobre 2021.

Plusieurs articulations ont meublé la cérémonie officielle commémorative de la 29 ème édition de la Journée Internationale de la biodiversité, dans l’une des salles de conférences du Palais des Congrès de Yaoundé où les travaux ont été animés par la modératrice Mme BEYALA Joséphine épouse ELOUNDOU, Point Focal de la biodiversité au Cameroun.

Cette cérémonie a débuté avec l’installation des participants dans les locaux de ce palais, notamment dans six des huit stands prévus à cet effet d’une part, et les autres dans la salle de conférences d’autre part.

installation des participants

En guise de rappel, c’est sous l’égide des Nations-Unies que la communauté internationale a adopté la Convention sur la Diversité Biologique en 1992 à Rio de Janeiro. Moult négociations   ont abouti au Protocole de Nagoya qui est un accord complémentaire à ladite convention. En effet, « le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation (APA) » a été ratifié et finalement adopté par le Cameroun, le 12 octobre 2014. Notre pays a ratifié sa propre stratégie APA le 30 novembre 2016 qui est devenue Partie le 28 février 2017. Ce Protocole de Nagoya protège non seulement les ressources génétiques, mais aussi les connaissances traditionnelles associées. 

Le MINEPDED dans le cadre de la mise en pratique de sa vision gouvernementale a invité ses ministères partenaires dont les interventions très pertinentes et édifiantes de leurs ministres respectifs, ont permis au grand public de comprendre que la protection de la biodiversité, en réalité concerne tout le monde. Il s’agit du :

  1. Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF) ;
  2. Ministère de l’Elevage, des Pêches et des Industries Animales ;
  3. Ministère de l’Eau et de l’Energie, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural.
  4. Les organisations partenaires du MINEPDED y ont aussi pris part. C’est le cas de :
  5. GIZ ;
  6. WWF ;
  7. -UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) ;
  8. L’Association pour la Recherche en Anthropologie de Médecine Traditionnelle (ARAM). 

En tant qu’Organisation de la Société Civile, l’ARAM a été l’unique association sollicitée, en vue d’exposer ses produits dans un stand gracieusement offert sur les six stands prévus par le MINEPDED, au vu de ses mises en œuvre qui épousent l’axe 5 de la stratégie nationale APA énoncé ainsi qu’il suit: « Promotion et valorisation des ressources génétiques et connaissances traditionnelles associées ».  

Exposition des produits dans un stand gracieusement offert

Au total, sur plus de 500 participants, 13 membres de l’ARAM sous la conduite de son président ont pris part aux festivités dont les temps forts ont été les suivants :

  1. Phase protocolaire
  2. Phase technique : différentes présentations et perspectives
  3. Interventions des ministres et prises de parole des représentants des organisations partenaires du MINEPDED
  4. Visite des stands : marché d’informations de l’ARAM
  5. Photo de famille & cocktail
  1. Phase protocolaire 

 A l’arrivée du Ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED), Monsieur HELE Pierre et sa suite qu’accompagnaient son homologue le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Monsieur NDONGO Jules Doret et sa faculté de subdélégation ont permis d’ouvrir officiellement les travaux à 11H25 par l’exécution de l’hymne national, qui a permis de planter le décor et de suivre le  discours du Ministre HELE Pierre. 

  1. Discours de Monsieur HELE Pierre

En effet, après une minute de silence accordée au repos de l’âme du Docteur MANA ZOUA, le Ministre HELE Pierre a annoncé à l’assistance que le Cameroun fait partie des quatre pays pilotes ayant bénéficié de plus de 50 expertises La période de l’expertise a été fixée de 2010 à 2050. Il a par la même occasion passée en revue en quelques minutes, le fruit du travail de 5 années des experts de son département ministériel, validé le 27 janvier 2022. Le travail de ces experts a porté entre autres sur : la représentativité des écosystèmes, les avantages de la riche biodiversité au Cameroun, etc. Le Ministre HELE Pierre a poursuivi ses propos en félicitant tous les experts, tous les ministères partenaires et toutes les organisations et associations qui œuvrent de près ou de loin à la préservation de la riche biodiversité. Il a clos ses propos en déclarant ouvert, les festivités de la 29 è édition internationale de la biodiversité au Cameroun. 

  1. Phase technique et différentes présentations

Quatre présentations des travaux de recherches des hauts responsables du MINEPDED et leurs équipes respectives pendant cinq années de dur labeur ont permis à l’assistance de connaitre les résultats desdits travaux qui sont d’ailleurs satisfaisants à en croire le Ministre HELE Pierre.

  1. Présentation de Madame GALEGA Prudence

En tant qu’ancienne Point Focal de la Biodiversité au Cameroun, Mme GALEGA Prudence a ouvert le bal des présentations en tant que « Cochair Cameroon’s ». Aussi a-t-elle passé en revue la quintessence du projet qui a fait l’objet de son travail de recherche avec son équipe. Au total, son projet avait 70 auteurs, 02 « co-chairs », un document de 554 pages divisées en 06 chapitres.

  • Présentation de Monsieur GOUNES TOUGOULOU John

Cet Inspecteur au Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED) a fait l’économie du travail qui lui avait été assigné au cours des 5 dernières années avec des résultats très édifiants en l’occurrence :

  • -Le Cameroun, pays de 26 millions d’habitants, dispose de 6 écosystèmes avec 58%  des populations qui  vivent en exploitant les Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL). Actuellement, 801 plantes sont exploitées  au Cameroun et rentrent dans la thérapie de plusieurs maladies. De manière générale, l’Ouest et le milieu forestier sont des  zones de fortes exploitations des espèces forestières, animales et aquatiques. Toutefois, malgré la répartition spatiale et l’abondance de la biodiversité, il y a une forte dégradation de la biodiversité qui est accentuée entre autres au Centre du Cameroun et tout au long de la route allant à l’Est jusqu’à Maroua et Garoua.
  • Les recherches de monsieur GOUNES TOUGOULOU John et son équipe ont prouvé que la perte du couvert forestier s’est accentuée en 2012 au Cameroun. Elles ont permis de découvrir 13 nouvelles aires protégées à l’instar de Ebo, Ndongéré et Tchabbal entre autres. D’après cet Inspecteur, le Cameroun compte 16 espèces animales menacées à l’instar des raz et reptiles.
  • Cet Inspecteur du MINEPDED a aussi étudié le carbone et est convaincu que l’Etat du Cameroun peut exploiter ce secteur et engranger plusieurs millions par an.
  • Présentation du Professeur William MALA

Le Professeur William MALA est intervenu au cours de cette 29 ème Journée Internationale de la Biodiversité depuis le Nigéria où il était en mission. Il a d’ailleurs axé ses propos sur :

  • La Stratégie Nationale de la Biodiversité SND 30 ;
  • La médecine traditionnelle reste d’après ce chercheur un domaine qui utilise la biodiversité, domaine selon lui qui n’a pas encore suffisamment été étudié.
  • Présentation de Mme BEYALA Joséphine épouse ELOUNDOU

Point Focal de la biodiversité au Cameroun, Mme ELOUNDOU a axé son travail sur : « L’évaluation nationale de la biodiversité et des services écosystémiques ». Le résultat de ses recherches laisse transparaitre 23 messages clés parmi lesquels on a ce qui suit :

  • Les connaissances scientifiques offrent des données qualitatives et quantitatives sur la biodiversité et les services écosystémiques utiles ;
  • Le Cameroun dispose de 92% des types d’écosystèmes en Afrique avec 61% d’espèces fauniques et floristiques menacées d’extinction ;
  • Au cours des deux dernières décennies, le couvert végétal est en nette décroissance dans notre pays ;
  • Le changement climatique et d’autres aléas naturels sont des accélérateurs de la perte de la biodiversité et des services écosystémiques.
  • La liste des messages clés du Point Focal de la biodiversité est loin d’être exhaustive. 
  • Toutefois, à la lumière des résultats ces différents travaux de recherche des cinq dernières années, que prévoit le MINEPDED dans l’avenir ?
  • Perspectives

D’après le Point Focal de la biodiversité, il est prévu :

  • L’élaboration d’un plan de communication sur l’évaluation des différents projets de la biodiversité ;
  • Le Cameroun doit prendre part à la 15 ème conférence des parties qui aura lieu en août et septembre 2022 en Chine, afin de mieux soutenir sa position. Point n’est plus besoin de rappeler que l’Etat du Cameroun œuvre non seulement pour une gestion durable de son patrimoine forestier et de l’ensemble de ses ressources forestières, mais contribue aussi  à la protection de l’environnement au vu des menaces diverses qui pèsent sur ses forêts ;
  • Le renforcement des capacités pour soutenir les prises de décisions politiques sur la base de la science ;
  • L’intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles ;
  • La révision et l’élaboration de la stratégie. Il convient de préciser qu’à la COP 15 en Chine, que chaque pays internationalise les objectifs globaux et élabore le 3ème projet national sur la biodiversité. 
  • INTERVENTIONS DES MINISTRES ET PRISES DE PAROLE DES REPRESENTANTS DES ORGANISATIONS PARTENAIRES DU MINEPDED
  • INTERVENTIONS DES MINISTRES

Au total quatre ministres ont participé à la commémoration de cette 29 è édition de la biodiversité au Cameroun en montrant l’apport du département dont ils ont la charge et la biodiversité.

  1. Le Ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Monsieur Jules DORET NDONGO

Suite aux félicitations des responsables et scientifiques ayant présenté les résultats de leurs recherches, le Ministre Jules DORET NDONGO a marqué l’emphase sur la perte du couvert végétal à l’ordre de 100 mille hectares par an. Aussi a-t-il été heureux de comprendre qu’en même temps, tout en exploitant nos ressources, nous devons chacun œuvrer pour les rendre pérennes.  Il a poursuivi ses propos en soulignant que le MINFOF est passé du « reboisement à un programme national des exploitations forestières qui date de 2006 ».

  • Le Ministre de l’Eau et de l’Énergie, Monsieur Gaston ELOUNDOU ESSAMA

Le Ministre de l’Eau et de l’Energie a fait projeté la centrale solaire de 530 panneaux solaires de Guider qui connait un ensoleillement. Ces panneaux photovoltaïques sont rentables et plus écologiques. Cette centrale va permettre au Cameroun d’éviter l’émission d’au moins 80 millions de production de gaz à effet de serre par an.

  • Le Ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales, Docteur TAIGA

Le Docteur TAIGA est revenu sur le thème de cette 29 édition de la biodiversité, à savoir : « Bâtir un avenir collectif ». D’après lui, ce thème fait aussi intervenir les espèces animales mais aussi végétales.  La lutte contre les maladies animales est destinée à préserver des vies. Cela fait appel à son département ministériel qui reste très disposé à travailler en synergie avec le MINEPDED

B- Prises de parole des Représentants du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement, Mme YUKO KURAUCHI du PNUD, WWF, GIZ ET DE L’ ONUDI. 

        Chaque représentant a dressé différentes recommandations pour des événements futurs en rapport avec son organisation.

       La lecture de la Convention sur la Diversité Biologique a été faite par la Secrétaire Exécutive Mme MARUMA MREMA Elizabeth qui occupe cette fonction depuis décembre 2019. Elle a conduit au discours de clôture du Ministre Monsieur HELE Pierre.

C-DISCOURS DE CLOTURE DES INTERVENTIONS DU MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT, DE LA PROTECTION DE LA NATURE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE, MONSIEUR HELE Pierre

Le Ministre HELE Pierre a tenu à l’entame de ses propos à remercier tous ses homologues les ministres, Représentants des ONG et associations partenaires du MINEPDED et ses collaborateurs. Il a montré sa satisfaction au vu du bon déroulement des travaux de recherches et leurs résultats. La biodiversité offre d’innombrables services pour le bien de l’humanité. D’après lui, plus de 80% de la biodiversité est assurée par les plantes alors que les poissons ne représentent que 20%. Elle offre différentes ressources génétiques si elle est bien conservée. Il a réitéré que nous dépendons tous des retombées de cette biodiversité malgré nos différentes activités. Le Cameroun est l’un des tout premiers pays africain à avoir adopté le projet APA. 

 Monsieur HELE Pierre a invité tous et chacun à son niveau à œuvrer pour la protection, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité.  A ce propos, il a affirmé que : « En effet, la biodiversité et les services écosystémiques sont à la charge de tous et de chacun ».

l a clos ses propos en faisant la promesse que le MINEPDED va continuer à œuvrer sans cesse pour trouver des solutions afin de répondre aux besoins des populations, d’accroître des efforts, en vue du partage juste et équitable des avantages issus de la biodiversité, pour qu’ensemble, nous puissions bâtir un avenir politique et écologique meilleur. »

La phase protocolaire, riche en discours et présentations des fruits de la recherche des cinq dernières années et les interventions des Hauts Responsables des départements ministériels, des organisations internationales et des ONG ont cédé la place à la visite des stands aux informations riches et diversifiées. Tel a été le cas du stand de l’ARAM.

IV-VISITE DES STANDS : MARCHE D’INFORMATIONS DE L’ARAM

Le public a été édifié à plus d’un titre grâce à quelques spécimens des produits médicinaux, tableaux, roll-up, huiles essentielles et escabeaux entre autres exposés dans le stand de l’ARAM. Il s’agit de :

A-LES HUILES ESSENTIELLES

 Elles ont des vertus multiples et diversifiées.

  • L’huile d’okok est utilisée pour le traitement des cheveux et des hémorroïdes entre autres ;
  • L’huile d’ail lutte contre les infections de la peau et rentre aussi dans la thérapie des maux liés au cœur humain. Elle est aussi préconisée pour lutter contre les douleurs d’estomac ;
  • L’huile de pistache prévient la prostatite chez les hommes ;
  • L’huile de palmiste noire soigne la fièvre chez le nouveau-né, régule sa température, lutte contre les vers intestinaux et les levures ; 
  • L’huile de mango sauvage rentre dans le traitement de la rate, facilite le développement du fœtus dans le ventre de sa mère. Elle contribue aussi au rétrécissement du cœur enflé ou anormalement gros ;
  • L’aide-mémoire pour les problèmes de baisse ou troubles de mémoire ainsi que les victimes de la maladie de l’Alzheimer.
Equipe de l’ARAM au Palais des congrès

B-AUTRES PRODUITS MEDICINAUX

-Eau de lianes est un grand antibiotique aux vertus multiples dans les soins de la stérilité féminine et la tuberculose ;

-La goyave sauvage rentre dans la thérapie traditionnelle des MST, IST et la sinusite ;

Essoc en fruits et en écorces luttent contre les poisons ;

-Bois bandé bio lutte contre les faiblesses sexuelles et les éjaculations précoces chez les hommes ;

-Patates et macabos sauvages associés à d’autres produits luttent contre les kystes, myomes et fibromes ;

-La tui est un antibiotique à large spectre ;

-La cane des jumeaux lutte contre la varicelle.

C-PHOTOGRAPHIES SOUS FORME DE TABLEAUX

Les photographies présentées sous forme de tableaux dans le stand de l’ARAM montrent les bienfaits de la biodiversité. Au cours de différents échanges avec les visiteurs du stand de notre association, le président de l’ARAM a donné une interprétation spécifique à chaque tableau comme suit :

  • Le 1er tableau est un canari tenu par les mains et mettant en exergue la vie, la santé et  l’énergie spirituelle latente  assurées à 80 % par les plantes et essences naturelles que constitue la biodiversité;
  • Le 2è tableau  est celui d’un canari enfoui au sol âgé de plus de 200 ans, retrouvé dans une localité de la Région du Centre au Cameroun. Ce vestige archéologique servait autrefois à la thérapie et à la bénédiction des patients. En effet, lorsqu’on était malade et dès lors que quelqu’un voulait être béni, l’initié le conduisait au pied de ce canari contenant des plantes et essences naturelles et lavait son visage. A en croire le Président de l’ARAM, ce  canari est encore nanti des forces spirituelles  aujourd’hui;
  • Le 3è tableau représente la case des ancêtres ou des morts dans la Région du Centre Cameroun. Ce lieu sacré a servi autrefois à la thérapie des patients et est encore chargé des énergies spirituelles qui peuvent envelopper d’autres personnes aujourd’hui pour la continuité de cette oeuvre humanitaire;
  • Le 4è tableau est la reproduction d’une calebasse qui symbolise la prison immatérielle. En effet, autrefois lorsqu’un homme prenait la femme de quelqu’un, il était mis en prison par les initiés dans cette calebasse.

D- AUTRES PRODUITS DU MARCHE D’INFORMATIONS

Le stand de l’ARAM était aussi constitué de produits suivants :

  • Un régime de banane mûre suspendu en plein air qui a poussé naturellement en forêt sans avoir été planté au préalable par l’homme ;
  • Un gros panier d’écorces et d’essences naturelles montrant quelques spécimens de la riche biodiversité camerounaise aux vertus thérapeutiques multiples ;
  • Des escabeaux faits en bambous ;

Le marché d’informations a permis aux visiteurs de bénéficier des connaissances de quelques vertus thérapeutiques des plantes et essences naturelles exposées dans le stand de l’ARAM sous la coordination de son Président, Monsieur KANAA Amos Roger, qui est par ailleurs chercheur et praticien de médecine camerounaise et nanti d’une distinction honorifique, à savoir : Chevalier National du Mérite Agricole.

V- PHOTO DE FAMILLE & COCKTAIL

La photo de famille a permis d’immortaliser cette 29è édition de la Journée Internationale de la Diversité Biologique  avant la phase de dégustation des mets concoctés et offerts par le MINEPDED. Il convient de préciser que le Président de l’ARAM était assis à la table d’honneur. 

CONCLUSION

Comme un seul homme, les participants plus de 500 au total ont salué les mises en œuvre de l’ARAM qui leur a permis de comprendre davantage l’étroite relation entre la biodiversité et la médecine traditionnelle dans la santé et le bien-être des populations. D’où la question majeure suivante : quels rôles doivent jouer les pouvoirs publics au Cameroun pour davantage accroître la protection, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité afin d’en faire l’une des étapes maîtresses dans la recherche des solutions pour bâtir un avenir écologique meilleur favorable à la santé de tous ? 

Au terme de cette 29è édition de la Journée Internationale de la Biodiversité le 22 mai, dont la commémoration a eu lieu le 30 mai 2022 au Cameroun, force est de reconnaitre que ses différentes étapes se sont déroulées dans une ambiance de satisfaction. L’ARAM, unique association invitée par le MINEPDED pour mettre en exergue la riche biodiversité camerounaise s’est déployée pour montrer comment est-ce qu’elle se sert de la biodiversité pour assurer la santé et le bien-être des populations. 

Leave a Comment

Faire un don

 

Souhaitez-vous nous soutenir ?    Utilisez une des méthodes suivantes pour envoyez vos dons: 

 

VIREMENT BANCAIRE:                        Code SWIFT: CCEICMCX                    Code banque: 10005                                    Code guichet: 00026                                N• de compte: 03053651001                Clé: 65                                                        IBAN:CM21 10005 00026 03053651001 -65                                                        Intitulé: ASSOCIATION POUR LA RECHERCHE EN ANTHROPOLOGIE DE MÉDECINE