page title icon Anthropologie des médecines-cours terrain cameroun

CRT Cameroun

PLAN DE COURS

Anthropologie des médecines- Cours de terrain Cameroun SCS 3610/4610 et ECH4610

Julie Laplante Été 2022

CRT Cameroun

Horaire du cours : Cours préparatoires ; 9, 23 avril et 7 mai 2022 Séjour : 2-22 août 2022

Lien du cours : https://meet.jit.si/anthropologieARAM

Disponibilité du professeur : Courrier électronique :

Sur campus virtuel :

lundi midi à 14h FSS 10020

jlaplan2@uottawa.ca

SVP inscrire « cours terrain Cameroun» et votre nom dans l’en-tête « sujet »

oui

Toute question envoyée par courriel devrait recevoir réponse dans un délai de deux jours ouvrables ou au prochain cours s’il a lieu dans les 48 heures suivant la réception du courriel. Notez que le professeur se réserve le droit ne pas répondre à un courriel si le niveau de langage n’est pas adéquat.

CRT Cameroun

DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Ce cours de 6 crédits en anthropologie vise comprendre les médecines africaines ancestrales et contemporaines au cœur de leurs pratiques avec un approfondissement au sein des médecines bantoues et peuls. Surnommée « l’Afrique en miniature », le Cameroun rassemble des peuples de l’Afrique entière ainsi permettant de comprendre une panoplie de traditions et comment elles se (dés)articulent en un même lieu. Le cours s’intéressera à la question du pluralisme médical, de ses agencements culturels, alimentaires et environnementaux indissociables.

En logeant sur les lieux de l’Association de la recherche en anthropologie des médecines africaines (ARAM), nous serons situés au cœur des pratiques de son président et guérisseur bantou, ainsi permettant de participer et de comprendre son expertise en action alors que des gens viennent le consulter. La visite des pratiques de l’ARAM à l’Antenne Lamal Pouguè de la forêt de Bassinglèglé permettra de suivre le processus à partir de la cueillette des plantes jusqu’à leur transformation en remède et un séjour à l’Antenne de Kribi pourra montrer leurs transformations selon les lieux, permettant de comprendre comment les pratiques de l’ARAM se tissent au travers un contexte, une histoire, un présent et des futurs envisageables. Il y aura aussi lieu de participer à certaines pratiques thérapeutiques sonores de la tradition thérapeutique performative Mviet avec le Prof Denis Blaise Bidjo. Il s’agira en sus de saisir certains enjeux liés aux pratiques biomédicales de la capitale avec des professeurs en philosophie des médecines à l’Université de Yaoundé-1. Enfin, un historien des médecines Peuls nous accompagnera sur les lieux de ses terrains à Ngaounderé afin de rencontrer d’autres guérisseurs et multiplier les perspectives.

CRT Cameroun

OBJECTIFS DU COURS

Amener l’étudiant(e) à se familiariser avec les approches en anthropologie de la santé à travers des situations concrètes.
Apprendre à articuler des apprentissages sur le terrain avec la littérature en anthropologie afin de les intégrer dans un essai critique final.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

Alternance de cours magistraux avec des discussions d’études de cas, des conférences offertes par des invités et le visionnement de films. Les étudiants seront aussi impliqués dans l’organisation d’une journée porte ouverte/conférence de l’ARAM.

MODALITÉS D’ÉVALUATION Outil d’évaluation

Résumé critique Notes de terrain/récit

Pondération
Pondération Échéance

20% 15 juillet 2021 30% 19 août 2022

Participation 10%

Travail final 7 p DÉTAILS DES TRAVAUX

40% 10 septembre 2022

1-Résumé critique : l’œuvre classique d’Éric de Rosny (1981) offre une manière explicite de faire du terrain pour appréhender une médecine traditionnelle camerounaise (à Douala) en anthropologie. Il s’agira de faire un résumé critique de l’argument principal de l’œuvre en 2 pages; soit sélectionner une courte citation clé permettant d’expliquer le style narratif de l’auteur, discuter de la méthode qu’il a appliqué, selon quelle approche théorique et en faisant quel argument. Le résumé critique devrait faire écho avec au moins 2 autres œuvres en anthropologie (Evans-Pritchard 1972, Favret- Saada 1977, Pool 1994 ou Lado 2011) et commenter sur la question du pluralisme médical.

2-Notes de terrain/récit: des ateliers d’ethnobotanique, d’écriture et d’anthropologie visuelle, sonores et performatives serviront de bases de discussions afin d’assister l’étudiant à se trouver une ligne/évènement d’intérêt au sein des pratiques de guérison que nous côtoyons. Un travail de groupe cumulant entre 30 à 45 pages (3 pages par étudiant) organisant ses notes de terrain sous forme de récit écrit (pouvant être accompagné de dessins, enregistrements, photos ou performance) sera à soumettre pendant le cours afin que je puisse noter et commenter avant la fin du séjour. (30%):

  • Description du contexte, de l’évènement dans le temps et l’espace 5pts
  • Habileté à relater son expérience vécue et à prendre sa voix dans un texte 5pts
  • Habileté à tisser la théorie de manière utile dans l’histoire (s’appuyer sur au minimum 2 textes du cours) encore en offrant une expérience pouvant donner une perspective au vécu du récit en question 10 pts
  • Puissance du récit (est-ce que je peux m’imaginer l’évènement suite à sa lecture et que dit- il?) 5pts
  • Qualité de la langue, style et forme 5 pts

3- Travail final:

• Introduction incluant la problématique(contexte/thème/pratiques, question, objectif, approche théorique et méthodes) (10%)

  • Le corps du travail décrivant le contexte/thème/pratiques choisie à la lumière de l’approche théorique puisée au coeur d’au moins 7 textes parmi les lectures obligatoires (20%)
  • Originalité et créativité (5%)
  • Qualité de la langue, style et forme (5%)
    Maximum 7 pages double interligne police Times New Roman 12 + page titre et références.

Politique concernant la présence en classe, la qualité de la langue et les retards dans la remise des travaux

La présence en aux activités du cours de terrain est nécessaire pour bien réussir le cours.

Vous serez jugés sur la qualité de la langue, alors prenez les moyens nécessaires pour éviter les fautes d’orthographes, de syntaxe, de ponctuation, d’impropriété des termes, etc. Vous pouvez être pénalisés entre 5 % et 15 % selon les indications du professeur.

Aucun retard dans la remise des travaux ne sera toléré, à moins de maladie ou autre raison sérieuse acceptée par le professeur. Les retards non autorisés seront pénalisés. Le règlement universitaire prévoit que l’absence à un examen ou à un test ou la remise tardive des travaux pour cause de maladie doit être justifiée au professeur par la présentation d’un certificat médical, sinon la personne sera pénalisée. La Faculté se réserve le droit d’accepter ou de refuser la raison avancée s’il ne s’agit pas d’une raison médicale. Les raisons telles que les voyages, le travail et les erreurs commises dans la lecture de l’horaire des examens ne sont habituellement pas acceptées.

Chaque jour de retard entraîne une pénalité de 5% (les fins de semaine n’étant pas chômées). Ceci vaut également pour les travaux qui seraient envoyés par courriel et, dans ce cas-ci, l’heure de réception du courriel par le destinataire est garante de l’heure de remise.

Nous vous conseillons d’aviser votre professeur le plus tôt possible si une fête religieuse ou un événement religieux force votre absence lors d’une évaluation.

L’Université d’Ottawa ne tolère aucune forme de violence à caractère sexuel. La violence sexuelle désigne tout acte de nature sexuelle commis sans consentement tel que le viol, le harcèlement sexuel ou les cyberagressions. Autant l’Université que les associations d’employées et d’employés, ainsi que d’étudiantes et d’étudiants offrent toute une gamme de ressources et de services donnant accès aux membres de notre communauté à des informations et à du soutien confidentiels, ainsi qu’aux procédures pour signaler un incident ou porter plainte. Pour tout renseignement, visitez le site Web http://www.uOttawa.ca/violence-sexuelle-soutien-et-prevention/

DÉROULEMENT DU COURS

DATE 15 janvier

COURS Cours préparatoire I

LECTURES

TRAVAUX/ACTIVITÉS

Introduction au déroulement du cours

4 févrierCours préparatoire II – Sorcellerie, biopouvoir, humanitaire et immunité.De Rosny 1981, Evans- Pritchard 1972, Favret- Saada 1977, Ashforth 2002, Foucault 1976, Fassin 2000, Draperi 2004, Obadia 2007.Discussion de la lecture principale et d’autres classiques pertinents en lien avec le résumé critique. Questions vaccins/prophylaxie Cameroun/cliniques voyage et visa.
4 marsCours préparatoire III – Pluralisme médicalPool 1994, Benoist 1996, Laplante (in press), Citton et al. 2012, Ingold 2016Pluralisme médical et introduction site Cameroun. Discussion lignes de recherche.
1 avrilCours préparatoire IV- Écologies affectivesLévi-Strauss 1962, Hustak et Myers 2012, Brunois 2018, 2004Savoirs, natureculture Derniers détails préparatifs et réponses aux questions

2 août

Départ Yaoundé

Arrivée nuit 4 août

6-7 aoûtDébut des cours à Etoa, locaux de l’institution d’accueil ARAM – Médecine bantoueKañaa 2018, Temples 1945, Lado 2011, Laplante et Kañaa (in press)Rencontre guérisseurs, médecines traditionnelles, savoirs thérapeutiques endogènes, Prof. Kañaa et Laplante
7-8- aoûtAntenne Lamal Pouguè- Forêt Bassinglègè (ARAM)- Écologies affectivesIngold [2000] 2012, , Laplante 2017Terrain et atelier ethnobotanique, marche dans la forêt ancestrale, forêt reboisée de plantes médicinales. Prof. Kañaa et Laplante
9-10 aoûtUniversité Yaoundé 1– Biomédecine au CamerounKenmogne 2016, Fame Ndongo 2007, Chabrol 2018, Bateson/Wittezaele 2006Université Yaoundé 1, Biomédecine et médecine africaine- épistémologies. Prof Kenmogne et Fame Ndongo et Laplante
11-13 aoûtAntenne Kribi (ARAM)– Thérapies sonoresMotta 2013, 2014 ou 2019, Mesli 2010, Colon 2001, MacDougall 2004, Bonnet 2012Antenne Kribi – atelier anthropologie visuelle, sonore, performative, Prof Bidjou (Mviet) et Laplante
14-17 aoûtExcursion Ngaoundéré– Médecines PeulsMengue Me Ndongo 2014, Gouk 2017Rencontre guérisseurs, atelier histoire des médecines en Afrique, Prof Mengue Me Ndongo et Laplante
18-21 aoûtEtoa, Institution d’accueil ARAM– Alimentation et santéMol 2008, Adams et al. 2014, Otye Elem 2011Écriture notes de terrain/récit Préparatifs Journée portes ouvertes- Conférence, atelier alimentation et médecines, Prof Ngo Logsend Elsa et Laplante

22 août Retour Ottawa

LECTURES OBLIGATOIRES – Textes disponibles en ligne

Adams, Vincanne, Nancy J. Burke & Ian Whitmarsh (2014) Slow Research: Thoughts for a Movement in Global Health, Medical Anthropology, 33:3, 179-197

Ashforth, Adam 2002 Quand le sida est sorcellerie. Un défi pour la démocratie sud-africaine. Critique internationale 1(14): 119-141

Bateson/Wittezaele, Jean-Jacques. 2006 L’écologie de l’esprit selon Gregory Bateson. Multitudes 24: 1-26

Benoist, Jean 1996 ‘ Singularités du pluriel?’ In J. Benoist (ed.) Soigner au pluriel. Essais sur le pluralisme médical. Paris : Les Éditions Karthala : 17-27.

Bonnet, François J. 2012 Les mots et les sons. Un archipel sonore. Mercuès: Éditions de l’Éclat. p. 13-73.

Brunois, Florence 2018. Savoir-vivre avec les plantes : un vide ontologique. Cahiers philosophiques 2(153) : 9 : 24

——-2004 La forêt peut-elle être plurielle ? Définitions de la forêt des Kasua de Nouvelle- Guinée. Anthropologie et sociétés 28(1) : 89-107

Chabrol, Fanny 2018 Viral Hepatitis and Hospital Infrastructure in Ruins in Cameroon. Medical Anthropology 37(8) : 645-658

Citton, Yves et Saskia Walentowitz, 2012 « Pour une écologie des lignes et des tissages », Revue des Livres, n° 4, mars 2012, p. 28-39.

Colon, Paul-Louis 2001 Écoute, bruit et environnement : une incursion dans l’anthropologie des sens. UZANCE 9 (1) : 9-24

De Rosny, Éric 1981 Les yeux de ma chèvre. Sur les pas des maîtres de la nuit en pays douala (Cameroun). Paris: Plon. (Eng trans. Healers in the Night)

Draperi Catherine (2004) Dire la maladie: regard philosophique et anthropologique. Éthique & Santé. 1: 22-25.

Evans-Pritchard, EE 1972 Sorcellerie, oracles et magie chez les Azandé. Trad. Louis Evard. Paris : Gallimard. Chapitre II. (original Eng. Witchcraft, Oracles and Magic Among the Azande)

Fame Ndongo, Jacques 2007 Le merveilleux champ des phonons et des photons. Essai sur les fondements scientifiques de la communication africaine. Sopécam : Yaoundé. Chapitre II et IV.

Fassin Didier 2000 Entre politiques de la vie et politiques du vivant : pour une anthropologie de la santé. Anthropologie et Sociétés, 24(1): 95-116.

Favret-Saada, Jeanne 1977 ‘Comment c’est dit’ in Les mots, la mort, les sorts, Gallimard : Paris .

p. 1-57. (Eng. Trans. Deadly Words : Witchcraft in the Bocage)

Foucault Michel 1976 Droit de mort et pouvoir sur la vie. In Histoire de la sexualité 1. La volonté de savoir. Gallimard : Paris. p177-211. (EN trans. Right of Death and Power over Life in History of Sexuality 1.)

Gouk, Penelope 2017 Vibrations cosmiques. Échos de l’harmonie universelle aux temps des Lumières britanniques. Terrain 68: 26-45 /EN trans. of- Cosmic vibrations. Echoes of universal harmony at the time of the British Enlightenment. Terrain 68: http://terrain.revues.org/16424

Hustak, Carla and Natasha Myers 2012 Involutionary Momentum : Affective Ecologies and the Sciences of Plant/Insect Encounters. differences: a journal of feminist cultural
studies 23(3): 74-117

Ingold, Tim [2000] 2012 « Culture, nature et environnement », Tracés. Revue de Sciences humaines [En ligne], 22 | 2012, mis en ligne le 21 mai 2014, consulté le 04 janvier 2020. URL : http://traces.revues.org/5470

———-2016 Introduction In Redrawing Anthropology. Materials, Movements, Lines. London, New York: Routledge. p. 1-20

Kanaa, Roger Amos. 2018 Médecine traditionnelle et savoirs thérapeutiques endogènes. L’Harmattan : Paris.

Kenmogne, Émile 2016 Maladies paranormales et rationalités. Contribution à l’épistémologie de la santé. L’Harmattan Cameroun. Chapitre II et III.

Lado, Ludovic (ed.) 2011 ‘Introduction’ in Lado Ludovic Le pluralisme médical en Afrique. Hommage à Éric de Rosny : 461-475. Yaoundé : Presses de l’UCAC.

Laplante Julie (sous presses) ‘Sonorous Sensations – Plant, People and Elemental Stirs in Healing’ In Jule Laplante, Ari Gandsman and Willow Scobie, Search After Method. Living Anthropology. Oxford, New York : Berghahn Books.

———-2017 Devenir-plante: enlacements vivants en Océan Indien et en Amazonie. Drogues, santé et société. 16(2): 36-54.

Laplante et Kanaa (sous presses) La joie de Bassinglèglè. Appel des plantes. Anthropologie et sociétés.

Lévi-Strauss, Claude 1962 La pensée sauvage. Paris : Plon. Chapitre 1 (Eng. Trans. Savage Mind)

MacDougall, David 2004 L’anthropologie visuelle et les chemins du savoir, Journal des anthropologues (98-99) : 279-333.

Malinowski, Bronislaw 1935 Coral Gardens and their Magic. Allen & Unwin. (trad.fr. Les Jardins de corail)

Mengue me Ndongo, Jean Paulin 2014 La médecine chez les peuls du Cameroun septentrional 1754-2013. L’Harmattan Cameroun. P. 21-86

Mesli, Tarik 2010 «De l’expérience du corps en mouvement à une conception anthropologique de l’art martial: essence, forme et structure», STAPS 3(89): 19-28.

Mol, Annemarie 2008 I Eat an Apple. On Theorizing Subjectivities. Subjectivity 22 : 28–37.

Motta, Marco 2019 Ordinary realism : A difficulty for Anthropology. Anthropological Theory. 19)3) : 341-361

———-2014 Croire aux esprits? Plutôt les percevoir, ou comment l’anthropologue apprend sensiblement le monde de ses hôtes. Horizons/Théatre 4: 109-119

———-2013 « Jouer au théâtre. Le rythme de l’expression », « A contrario Campus », p. 111- 187.

Obadia, Lionel 2007 «Iron-Man» contre les «Doctors». Résistances de l’Ayurveda à la biomédecine au Népal. Socio-anthropologie. 21: 107-121.

Otye Elem, Ulrich 2011 ‘L’aliment-médicament dans l’univers culturel Beti-Bulu’ In Ludovic Lado (ed.) Le pluralisme médical en Afrique. Hommage à Éric de Rosny : 461-475. Yaoundé : Presses de l’UCAC.

Pool, Robert. 1994. On the Creation and Dissolution of Ethnomedical Systems in the Medical Ethnography of Africa. Africa, 64, 1: 1-20.

Temples, Placide P. 1945 La philosophie Bantoue./Bantu Philosophy LOVANIA : Elisabethville

Des ressources pour vous

CENTRE DE MENTORAT DE LA FACULTÉ – http://sciencessociales.uottawa.ca/mentorat/

Le centre de mentorat de la Faculté des sciences sociales a comme objectif de prêter main-forte tant au point de vue scolaire que personnel aux étudiantes et étudiants de tous les programmes d’études de la Faculté, peu importe où ils en sont dans leurs programmes d’études.
Les raisons pour rencontrer un mentor sont diverses : échanger avec un étudiant qui en est à sa 3e ou 4e année d’études, avoir plus d’informations sur les programmes et services offerts à l’Université d’Ottawa, ou tout simplement améliorer ses méthodes d’étude (gestion du temps, prise de notes, préparation aux examens, etc.).

Le centre de mentorat est un lieu d’échanges sur les méthodes d’études et la vie à l’université. Et les mentors sont des étudiantes et étudiants d’expérience, formés pour répondre adéquatement à vos questions.

CENTRE DAIDE À LA RÉDACTION DES TRAVAUX UNIVERSITAIRE – http://sass.uottawa.ca/fr/redaction

Au CARTU, vous apprendrez à comprendre et corriger vos erreurs et à bien rédiger de façon autonome. En travaillant avec nos conseillers en rédaction, vous pourrez acquérir les compétences dont vous avez besoin pour maîtriser la langue écrite de votre choix, améliorer votre réflexion critique, développer vos habiletés d’argumentation, connaître tout ce qu’il faut savoir sur la rédaction universitaire.

SERVICE DES CARRIÈRES http://sass.uottawa.ca/fr/carrieres

Le Service des carrières vous offre une variété de services ainsi qu’un programme de développement de carrière qui vous permet de reconnaître et de mettre en valeur les compétences dont vous aurez besoin pour votre transition sur le marché du travail.

SERVICE DE COUNSELLING – http://sass.uottawa.ca/fr/personnel

Le Service de counselling et de développement personnel peut vous rendre service de plusieurs façons. Nous offrons les types de counselling suivants :

– counselling personnel
– counselling de carrière
– counselling en méthodes d’étude

SERVICE DACCÈS – http://sass.uottawa.ca/fr/acces

L’Université d’Ottawa a toujours tenté de répondre aux besoins des personnes ayant des troubles d’apprentissages ou toute autre limitation fonctionnelle permanente ou temporaire : surdité, handicap visuel, problèmes de santé physique prolongée, problème de santé mentale. Le Service d’accès et la communauté universitaire travaillent en collaboration pour vous offrir l’occasion de développer et de maintenir votre autonomie ainsi que de réaliser votre plein potentiel tout au long de vos études universitaires. Un grand choix de services et de ressources vous sont offerts avec expertise, professionnalisme et confidentialité.

Si votre participation à la vie universitaire est compromise et que des mesures adaptées s’imposent (adaptation physique, mesures adaptées pour les examens, stratégies d’apprentissage, etc.), vous devez alors faire connaître votre situation au service d’accès le plus tôt possible :

  • en personne au centre universitaire, bureau 339
  • en ligne
  • par téléphone au 613-562-5976 Dates limites pour les demandes de mesures adaptées pour les examens :
    • Examens de mi-session, tests, examens différés : 7 jours ouvrables avant la date de l’examen, du test ou de toute autre évaluation écrite (excluant le jour de l’examen).
    • Examens finals : o 15 novembre pour la session d’automne
      o 15 mars pour la session d’hiver
      o 7 jours ouvrables avant la date de l’examen pour la session printemps/été (excluant le jour de l’examen) CENTRE DE RESSOURCES POUR ÉTUDIANTS – http://www.viecommunautaire.uottawa.ca/fr/ressources.php Les centres de ressources pour étudiants ont comme objectifs de répondre à une foule de besoins variés. Consultez la liste des centres.

Attention à la fraude scolaire !

La fraude scolaire est un acte commis par une étudiante ou un étudiant et qui peut fausser l’évaluation scolaire (c’est-à-dire les travaux, tests, examens, etc.). Elle n’est pas tolérée par l’Université. Toute personne trouvée coupable de fraude est passible de sanctions sévères.

Voici quelques exemples de fraude scolaire :

Présenter, sans autorisation écrite des professeurs concernés, le même travail dans plus

d’un cours.

Ces dernières années, le perfectionnement d’Internet a fortement facilité la découverte des cas de plagiat. Les outils mis à la disposition de vos professeures et professeurs permettent, à l’aide de quelques mots seulement, de retracer sur le Web l’origine exacte d’un texte.

Pour plus d’information sur la fraude et les moyens de l’éviter, vous pouvez consulter la page web de la faculté offrant des conseils pour vos études et la rédaction de travaux universitaires à cette adresse : http://sciencessociales.uottawa.ca/etudiants/premier-cycle/guide-redaction

Vous pouvez également consulter la page web de la faculté recensant les documents d’information sur l’intégrité et le plagiat dans les travaux universitaires à cette adresse : http://web5.uottawa.ca/mcs-smc/integritedanslesetudes/accueil.php .

Vous pouvez également vous référer au guide étudiant sur l’intégrité :

http://web5.uottawa.ca/mcs-smc/integritedanslesetudes/documents/2011/integrite-dans- les-etudes-guide-de-l-etudiant.pdf

La personne qui a commis ou tenté de commettre une fraude scolaire ou qui en a été complice sera pénalisée. Voici quelques exemples de sanctions pouvant être imposées :

  • recevoir la note « F » pour le travail ou le cours en cause;
  • l’ajout d’une exigence supplémentaire (de 3 à 30 crédits) au programme d’études ;
  • la suspension ou l’expulsion de la Faculté. Vous pouvez vous référer au règlement à l’adresse suivante : http://www.uottawa.ca/gouvernance/reglements-scolaires.html#r72

Leave a Comment

Faire un don

 

Souhaitez-vous nous soutenir ?    Utilisez une des méthodes suivantes pour envoyez vos dons: 

 

VIREMENT BANCAIRE:                        Code SWIFT: CCEICMCX                    Code banque: 10005                                    Code guichet: 00026                                N• de compte: 03053651001                Clé: 65                                                        IBAN:CM21 10005 00026 03053651001 -65                                                        Intitulé: ASSOCIATION POUR LA RECHERCHE EN ANTHROPOLOGIE DE MÉDECINE